Présentation

  • L’expert est neutre et sans a priori, sans quoi il doit se récuser.

  • Chaque cas est sujet d'une étude approfondie se basant sur une analyse pertinente du dossier et de la littérature.

  • Chaque expertise se base sur des faits scientifiques (reproductibles) et non sur des notions dogmatiques.

  • L’expertise se fait sur une base collective, avec partage des informations.

  • Si une question posée n'a pas de réponse, il faut en expliquer les raisons (question pas suffisamment claire ou explicite, données insuffisantes dans la littérature…), ou demander des éclaircissements et une reformulation aux mandants. 

  • Les conclusions sont consensuelles.

  • L’expertise est rédigée dans des termes qui sont compris par des personnes qui ne proviennent pas du monde médical. Cette désingularisation ne minimise ni la clarté ni l'objectivité de l’expertise médicale.

  • L’expert maintient à jour ses connaissances non seulement dans son domaine d’expertise (formation continue) mais également en matière assécurologique.